Fermer le feedback

Vous avez une question et/ou une suggestion au sujet du site internet Adira.org, merci de nous en faire part ici :



Convention ADIRA 2018 [ Disrupteur ou Disrupté ]

20 Novembre 2018
imgBloc

 

Discours introductif d’Henri Linière

Président de l’ADIRA

 

Bonsoir à toutes et à tous

Tout d’abord merci pour votre présence nombreuse qui permet de perpétuer année après année le succès de cette convention ADIRA.

L’année prochaine et c’est un scoop nous serons encore plus nombreux pour fêter les 50 ans de l’ADIRA, unique association en France présente sans discontinuité depuis 1969 ( beaucoup d’entre vous n’étaient pas nés, les autres étaient encore sur les bancs de la communale) dans les domaines de l’informatique puis des systèmes d’information et maintenant de la transformation digitale.

Merci à nos partenaires Bouygues Telecom, EMC DELL et VmWARE qui nous ont activement soutenu pour organiser cette convention et à Stéphane Mallard qui nous fait l’honneur de venir nous éclairer sur les enjeux et les conséquences des mutations que nous vivons tous.

Nous avons choisi pour cette convention le thème de l’accélération exponentielle de la puissance digitale sur nos Business, sur nos modes de vie et sur nos comportements parce que nous le vivons tous et tous les jours avec un mélange de crainte mais aussi d’opportunités. L’ADIRA souhaite modestement mais concrètement participer à cette réflexion et trouver aussi dans ces mutations numériques autant d’opportunités d’aller de l’avant et d’innover.

  • La principale crainte de ces mutations concerne l’emploi :
    « La société numérique va-t-elle remplacer la société industrielle de production et détruire ses emplois ou bien vont-elles cohabiter ? »

Depuis 150 ans la courbe des créations d’emplois est directement corrélée à celle des grandes inventions ( machine à vapeur, électricité, Internet ) ce qui doit nous rendre optimistes.

La France en 2017 est le pays Européen où la création de sites industriels a été la plus forte ( + de 300 ) loin devant l’Allemagne, pourquoi ? Les investisseurs répondent que la France est un pays d’ingénieurs et donc d’innovation. La France est attractive et Rhône-Alpes 2ème région Française et carrefour Européen l’est également.

La capitalisation boursière d’APPLE, de GOOGLE et d’AMAZON est 9 fois supérieure à celle des géants d’hier GENERAL MOTORS et CHRYSLER pour 3 fois moins d’employés, les emplois numériques et de services créent aujourd’hui une valeur par employé bien supérieure à celle des emplois purement industriels qui pourtant demandent beaucoup d’investissements et une vision moyen long terme. Toutefois le chiffre d’affaires de ces acteurs historiques n’a pas décru, le digital a bien créé de nouveaux emplois, de nouveaux métiers quand les acteurs traditionnels ont préservé leurs positions en sachant d’adapter. Encore une raison d’être optimistes. 

Les emplois de service à la personne dont la demande est en pleine croissance eu égard au vieillissement de la population créent de nouveaux emplois de proximité non concurrencés par la délocalisation. Ce sont des emplois à faible rémunération car il y a peu de barrières à l’entrée. Ces jobs de service peuvent appauvrir la notion de travail au sens industriel du terme.

La conséquence ne serait-elle pas de renforcer une société à 2 vitesses qui n’est pas sans problèmes, d’aucuns qui montent dans le train de la transformation digitale et de la globalisation et en profitent et d’autres qui ne peuvent ou ne veulent pas. La conséquence que l’on commence à voir poindre est un marché à 2 vitesses adapté à chacune de ces 2 catégories, des offres low cost et des offres premium, LOGAN et PORSCHE sont les 2 constructeurs parmi les + rentables. 

Peut-être faut-il plus voir cette société numérique comme une continuité de la société industrielle, qui certes a un gros impact sur la baisse des coûts et des prix mais nous avons et nous aurons toujours besoin de fabriquer ( des voitures, des avions, des bâtiments, des médicaments, de la nourriture, des smartphones ……) et de les livrer. Tout consommable ne peut se dématérialiser.

Le numérique change plus fondamentalement l’aspect aval de distribution et de commercialisation avec un marketing de + en + individualisé.

L’exemple  d’AMAZON est à ce titre très fort dans cette logique ‘ AVAL ‘, l’agilité, la rapidité d’exécution et la primauté de l’expérience utilisateur priment avant tout. Jusqu’où ira leur business model, combien de métiers vont-ils couvrir à terme, combien d’acteurs présents sur ces marchés doivent s’adapter ( la grande distribution, la logistique, le cloud, l’immobilier, les assurances, les banques …..).

  • On entend que 70% des métiers actuels n’existeront plus dans 15 ans.

Il est clair que les technologies disruptives arrivent bien avant de pleinement comprendre tous les usages qui en seront faits ce qui nous laisse le temps de s’adapter. Edison fondateur de GENERAL ELECTRIC pensait-il en inventant l’électricité à la fin du 19 siècle que la télévision en serait une conséquence majeure pour le mode de vie de plusieurs milliards d’êtres humains ?

Les cols bleus sont confrontés depuis de nombreuses années à de profondes mutations dans les usines ( les robots industriels sont une réalité depuis des années, le just in time également), ne serait-ce pas plus les cols blancs qui seront  challengés dans les prochaines années ( le job d’un comptable n’a pas vraiment changé depuis 15 ans, le machine learning va fortement impacter ce type de jobs à caractère répétitif. )

Le machine learning, l’intelligence artificielle apportent déjà beaucoup et apporteront de plus en plus. La reconnaissance vocale et d’images, les systèmes auto apprenants vont profondément impacter nos organisations avec un enjeu fort sur la protection des données personnelles sur laquelle l’Europe  a déjà bougé avec la mise en œuvre de la GDPR.

 Prenons l’exemple du jeu de go et des parties entre champions et ordinateurs, c’est à partir du moment où l’ordinateur ne s’est plus appuyé sur la seule analyse des parties déjà jouées par des champions humains mais en s’inventant lui-même des millions de parties et en jouant contre lui-même qu’il a battu les meilleurs joueurs du monde  

Nous pourrions continuer des heures sur ces sujets de transformation qui nous touchent tous à tout point de vue, personnel et professionnel.

L’ADIRA se doit d’être un des acteurs vous permettant d’enrichir cette réflexion, cette convention a été pensée comme un évènement y contribuant. 

Avant de laisser la parole à Stéphane MALLARD qui va très brillement revenir sur ces sujets ainsi qu’aux acteurs de notre table ronde je voudrais revenir 5 minutes sur l’ADIRA.

L’année dernière lors de la convention 2017 je vous annonçais que le nouveau CA de l’ADIRA élu il y a 18 mois maintenant mettait en œuvre un plan d’actions pour que l’ADIRA colle encore mieux avec ces enjeux de transformation digitale, conscient que l’ADIRA doit être plus présent envers les jeunes générations et doit véhiculer un message adapté à notre éco système et via les vecteurs de communication les plus efficaces, les réseaux sociaux.

Nous avons beaucoup travaillé depuis 1 an et je voudrais remercier tous les membres du CA et les permanents de l’ADIRA et particulièrement Mary-José  pour toute l’énergie, les compétences et le temps qu’ils y consacrent.

  • Nous avons travaillé avec ACTI une agence Lyonnaise de web marketing membre de l’ADIRA pour redéfinir notre message et ses vecteurs de diffusion ( réseaux sociaux ). Le plan media sera prêt début janvier et sera déroulé d’ici l’été. Merci à Laurence et Maxime
  • Nous avons lancé un challenge INNOV ADIRA visant à élire le projet Rhône alpin le plus innovant de l’année, vous en aurez le résultat tout à l’heure. Merci à François, Marie-Laure et Laurence et au shadow CA
  • Nous avons mis en œuvre depuis mai dernier un shadow CA de 7 membres de moins de 30 ans qui participe à nos CA, qui participe pleinement à la gouvernance de l’ADIRA, nous challenge sur tous les sujets et prend en main des sujets ( refonte du site WEB, Challenge INNOV ADIRA et contact avec les écoles ). Merci à Pierre et au shadow CA. Alexandra membre du shadow CA participera à la table ronde tout à l’heure.
  • Un baromètre de la maturité des DSI démarche très innovante sera annoncé lors des vœux 2019 de l’ADIRA le 10/01 et le GO LIVE se fera dans la foulée. Merci à Joel et à Frédéric
  • Nous avons lancé l’antenne de CLERMONT FERRAND avec une soirée en septembre menée avec MICHELIN et son DSI qui a regroupé 120 participants. Merci à Jean-Cyril. L’antenne de Grenoble poursuit son développement sous la houlette de Joel et Frédéric.
  • Nous avons lancé une animation transversale de nos 20 groupes de travail pour en exploiter encore plus le contenu et mieux le partager, véritable richesse de l’ADIRA. Merci à Jean-Baptiste. Un grand merci à tous les animateurs des Groupes de travail et aux participants. Merci à eux, sans eux l’ADIRA ne serait pas.
  • Nous avons préparé cette convention. Merci à Géraldine et à Mary-José.

Nous sommes en ligne avec notre plan d’actions et tout ce plan sera effectif avant juillet 2019.

Merci à tout ceux qui y contribuent. Travailler pour une association se fait souvent en dehors de heures de travail.

Je vous souhaite une excellente convention.

Je demande à Stéphane MALLARD de me rejoindre sur scène, merci de lui réserver vos applaudissements.

 

RETOUR EN IMAGES

 

 

Autres actualités

Lancement de l'Antenne ADIRA Auvergne

08 Octobre 2018

À l’aube de ses 50 ans, l’Association pour le Digital en Région Auvergne-Rhône-Alpes lance une antenne sur le territoire auvergnat. L’occasion pour l’association de poursuivre son développement  et d’accompagner toujours plus d’entreprises.